Aménagements extérieurs

Après avoir acheté Phileas, nous savions que nous allions devoir faire des aménagements. Voici une petite liste de ceux que l’on a réalisé à l’extérieur.
Tout d’abord, Pierre-Louis a profité du fait que nous ayons une galerie et des barres de toits pour installer une deuxième roue de secours en haut (la première étant sous le camping-car). Il a fixé une planche sur les barres de toits pour pouvoir fixer correctement la roue en haut sans risque de la voir tomber sur la route.
Nous avons aussi rajouter un second panneau solaire. Le premier datant un peu, celui ci est aussi plus performant et donc recharge les batteries encore plus vite que prévu.
Pierre-Louis a aussi aménagé un espace sur les barres de toit (a côté de la roue de secours et de sa planche) pour fixer les grilles qui nous permettrons de séparer la cabine (côté conducteur) de la cellule (côté habitation) lors des traversées en bateau. Cela nous évitera de nous faire cambrioler l’intérieur de Phileas lors des escales puisque nous devons laisser les clés au personnel des bateaux afin qu’ils puissent bouger le véhicule.
Nous avons changé les pneus avant qui commençaient à être usés histoire de partir avec du neuf.
Nous avons aussi racheté et changé quelques petites choses bénignes (l’arrêt de porte cellule, un panneau de signalisation réfléchissant, changement des essuie glace, réparation de feux arrière, changement des plaques 33 par des 31, etc…)

Nous avons fait posé une plaque sous le moteur afin d’éviter que des cailloux, des branchages ou juste des bosses sur des pistes en amérique du sud ne viennent endommager le moteur. Pierre-Louis a aussi réparé la fermeture de la porte de la grande soute ce qui permet au lit de Camille d’être mieux isolé car la porte est mieux fermée. Nous avons aussi fait changer une fenêtre dans la capucine (la partie au dessus de la cabine) car la précédente était cassée.

Nous avons changé quelques plans, entre autre chose, nous n’équiperons pas Phileas d’un pare-buffle. Bien que nous ayons lu sur quelques blogs que cela pouvait s’avérer utile, nous avons finalement renoncé à cet équipement qui ne nous apparaît pas si utile et efficace que cela.

Nous pensions en rester là (ou presque) pour les aménagements extérieurs mais c’était sans compter la rencontre de S. et M. et de leur bus à Rome et aussi des SixenRoute et de leurs véhicules (Casita et Baloo) qui sont superbement décorés. L’idée à fait du chemin et finalement au retour de nos vacances en Italie, nous avons décidé de faire décorer Phileas, de le faire graffer, de lui offrir le plus beau des habits, un joli maquillage pour qu’il soit le plus beau pour aller rouler sur les routes du monde ou tout du moins sur les routes des amériques. Voici donc les photos que vous attendiez tous en mode avant/après.

Côté passager/cuisine et sièges des filles, avant :

IMGP1359

et après :

IMG_0868 IMG_0865 IMG_0866 IMG_0867

Vue de face, avant et après :
IMGP1361 IMG_0872

Côté conducteur, frigo et lits des filles, avant :

IMGP1363

Et après :

IMG_0876 IMG_0877IMG_0879

Vue de derrière, après :

IMG_0880

 

 

La famille au complet :

IMG_20150427_183302 IMG_20150427_182908

Et comme dit si bien Maude : « Il est beau, Phileas, il est tout coloré, mais faut pas le dire, c’est un secret !!! »

Publicités

Notre camping-car

C’est avec une immense joie que nous vous annonçons la naissance l’achat de notre camping-car. Après avoir parcouru, sur plusieurs sites d’occasion, des centaines d’annonces en vue de trouver LA disposition intérieure, LE combo « grand frigo avec congélateur et four à gaz », LA motorisation parfaite ou encore le doublé « panneau solaire + 2ème batterie cellule », nous avons enfin trouvé la perle. Enfin le camping-car plutôt.

C’est donc un camping-car d’occasion de 3ème main (je ne sais pas si ça se dit mais je m’en fiche !) mis en circulation en 2005 avec seulement 68 000 km au compteur. Un Ford Transit 2.4L 135 chevaux, roues jumelées propulsion (idéal pour un camping-car) avec suspension pneumatique partout (sauf dans les lits peut-être).

Il fait 7.26 m en longueur pour 3 m en hauteur et 2.28 m en largeur (là j’avoue je suis pas sure a 100% de l’exactitude au millimètre près des dimensions, elles nous ont été données à la louche par l’ancien propriétaire et rectifiées selon des mesures qu’on a trouvé, écrites à la main sur un manuel… A vérifier donc). Il est équipé d’un porte-vélo 3 places mais possibilité de rajouter 1 place donc il faut rajouter un peu de longueur.

7 couchages dont 4 permanents et 3 temporaires (au cas ou des gens veuillent venir nous faire un coucou pendant notre voyage, n’est-ce pas PJ ?), 6 places carte grise. Un lit double en capucine (de 160 cm !!! 160 !!! Moi qui ne suis habituée qu’au 140 cm ça va être le palace), 2 lits simple superposés (pour les filles) et donc possibilité de rajouter un lit double et un lit simple en transformant les coins dînette. Concernant les coins dînette justement, nous avons une table 4 places et une table 2 places avec des coffres sous chaque banquette dont certains contiennent la cuve d’eau propre, la pompe à eau mais il nous reste un peu de place dedans. Nous avons aussi une soute sous le lit superposé du bas et si on condamne celui ci on peut doubler la taille de la soute (mais bon, du coup on ne sait pas ou faire dormir Camille, c’est ballot).

Côté cuisine, nous avons un grand frigo avec congélateur ainsi qu’un four a gaz (riquiqui mais tout de même), une plaque 3 feux, un évier et une hotte.

Les cuves d’eau propre et d’eau grise font chacune 160 L ce qui est énorme par rapport aux cuves des autres camping-car qui souvent tournent autour des 100-120 L pour la cuve d’eau propre et 80-100 L pour la cuve d’eau grise (eau grise c’est le terme employé pour parler des eaux sales). Nous avons un emplacement pour mettre 2 bouteilles de gaz (et l’ancien propriétaire nous a laissé les 2 consignes). Niveau autonomie électrique, le camping-car est équipé d’un panneau solaire et d’une deuxième batterie cellule donc cela nous permettra de ne pas avoir a nous brancher trop souvent pour recharger les batteries lors du périple.

Nous avons eu la chance que les vendeurs soient partis pendant 2 mois dans les pays de l’est de l’Europe (ils sont partis de la Pologne et sont remontés jusqu’à la frontière de la Finlande), ils ont du coup installé pas mal d’équipements permettant d’être autonome, refait la pompe à injection et les filtres à gazoil bref nous adorons notre camion 🙂

Nous sommes allés le chercher à 15km de Périgueux jeudi 13 novembre. 3h de route à l’aller et surtout pas mal d’heures au retour car nous allions plus lentement qu’a l’aller, nous nous sommes arrêtés manger et il était tard donc nous avons préféré nous arrêter plus souvent pour ne pas avoir d’accident. Pierre-Louis a apprécié la conduite du camping-car qui je cite « se laisse conduire » mais ce que nous avons un peu moins aimé c’est le fait de faire la route chacun dans un véhicule dont moi avec 2 poulettes fatiguées dont l’une hurlait dès qu’il a fait nuit car elle ne me voyait plus. Pour les endormir, j’ai chanté en boucle une berceuse pendant un peu plus de 10 minutes pour que Camille entende ma voix.

Maintenant place aux photos !!! Bon je vous préviens que je ne suis pas une grande pro des photos donc pour les photos d’art on repassera hein.

IMGP1103  IMGP1113

Le camping car vu de l’extérieur : Voilà la bête !!!

IMGP1105

L’intérieur vu de la cuisine (à côté de la porte de la cellule) vers la cabine de pilotage :
Vu sur le graaaaaaaaand lit double en capucine, sur les coins dînette.

IMGP1106

Vu à partir de la cabine vers l’arrière où l’on peut voir le combo frigo+congélateur+four, un peu la cuisine (voir plus bas), les lits superposés (voir aussi plus bas) et la porte de la salle de bain (a côté des lits superposés)

IMGP1107

Les lits superposés pour les filles (Maude en haut et Camille en bas)

IMGP1110

Une petite vue sur la cuisine

Maintenant nous allons pouvoir passer aux devis du bateau, de l’organisation de l’agenda pour trouver les dates de départ, qui visiter avant de partir, les billets de train et d’avion ainsi que l’aménagement du camping-car. Nous irons faire des ballades, des week-ends etc… afin d’appréhender tout ce qui nous manque pour le moment dans le camion.

Caractéristiques voulues

Pour notre camping-car, certaines caractéristiques sont indispensables, d’autres un peu moins. Certaines seront plus en rapport avec la mécanique, le porteur tandis que d’autres seront plus sur l’aménagement intérieur de la cellule, le confort etc…

Tout d’abord, après avoir écumé des blogs, écouté quelques conseils avisés, parlé avec un commercial très sympa, nous avons réduit drastiquement la liste des porteurs possibles. En gros, pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose en camping-car (comme moi au début et surement encore beaucoup même maintenant), dans tout camping-car, il y a la cabine du camion, là où on conduit et la cellule là ou on habite. Le porteur c’est la marque de toute la motorisation en gros. Globalement, il y a 3 porteurs qui sont pas mal et qui se trouve facilement à l’étranger (ou plutôt dont on trouve facilement les pièces en cas de panne) : Mercedes, Fiat et Ford. Le must du mus reste le Mercedes parait-il mais il est aussi le plus et même sur des camping-car d’occasion, ceux ayant une motorisation Mercedes reste en dehors du budget. Nous nous rabattons donc sur Fiat ou Ford. Ensuite, selon un commercial spécialisé CC, la motorisation Ford est bien tant que le moteur est antérieur à 2007, les moteurs d’avant 2007 possèdent une chaîne de distribution et non une courroie et c’est parait-il mieux. Concernant la motorisation Fiat, elle est très bien mais la qualité des moteurs varie et pour être surs, il vaut mieux privilégier les moteurs avec 2.8L plutôt que les 2.3L. Bon je vous avoue que là je fais ma maligne avec balancer ces infos comme ça mais bon… J’ai retenu les infos essentielles, les chiffres et sinon je suis toujours une bille en mécanique automobile, que l’on soit clair.

Ensuite nous voulions tenter de voir si on pouvait trouver un camping-car avec boite automatique histoire d’aider un peu. Ben on a une prius, boite auto donc repasser sur une boite manuelle ça nous faisait un peu peur pour un si gros véhicule mais malheureusement, on va devoir se résoudre a prendre une boite manuelle étant donné le peu d’offre en boite auto et encore à l’époque où on a fait les recherches on ratissait large. On n’avait pas encore choisi l’implantation du CC, la motorisation etc…

Nous cherchons de source sure, un camping-car d’occasion, année minimum 2000, Ford transit avant 2007 ou fiat 2.8L. Capucine histoire que notre lit soit fixe, que l’on ai pas besoin de tout débarrasser avant de pouvoir se coucher. 7 places couchages car cela nous permet d’avoir des lits superposés pour les filles, chacune le sien et en même temps d’avoir 3 places supplémentaires pour accueillir des copains (ou de la famille) qui viendraient nous voir. Les 3 places supplémentaires sont 3 places transformables, des places sur dinette (c’est le nom), on a donc 2 tables, un de 4 et un de 2 qui s’abaissent et se transforment en un lit double et un lit simple. Les 5 places carte grise c’est pour nous permettre a Polo ou moi de s’installer a côté des filles à l’arrière si besoin pendant le trajet, chose impossible si on ne dispose que de 4 places carte grise. Nous souhaitons aussi que les lits superposés des filles soient dans la longueur et non en transverse car en général, les camping-car ayant les lits superposés en transverse sont moins long et donc offre moins de places. Pour un voyage longue durée, on préfère tabler sur un peu plus d’espace.

Pour la suite, on a plusieurs choses que l’on voudrait ou que l’on fera poser si le camping-car que l’on veut n’en a pas :

– Un grand frigo avec un congélateur et un four (oui, oui on ne pense qu’a manger)

– Un panneau solaire (histoire d’être un peu plus autonome en énergie)

– Des cuves d’eaux propres et eaux grises suffisamment importantes (pas de volume déterminé mais 100L pour chaque cuve est un minimum)

– Une deuxième batterie pour la cellule

– Un double plancher isolé (histoire de ne pas avoir froid)

– Des moustiquaires sur toutes (ou presque) les ouvertures (histoire de faire de la prévention de maladies tropicales)

– Un camping-car qui ferait moins de 3m de préférence mais pas rédhibitoire.

On rajoutera :

– Un système écologique pour les toilettes qui nous permettra de ne pas utiliser de produits chimiques (système SOG si mes lointains souvenirs sont bons)

– Une plaque de protection du moteur pour éviter des soucis de cailloux qui endommageraient le moteur en Amérique du Sud

– Un système de pré-filtre pour le gasoil pour éviter d’abîmer le moteur avec du gasoil de mauvaise qualité

– Un filtre pour l’eau

– Un pare-buffle pour les routes d’Amérique du Sud

– Un détecteur de gaz soporifique, butane, propane et monoxyde carbone.

– Et surement encore plein d’autres choses…

(L’article sera édité au fur et a mesure si il y a des choses que j’aurais oublié)